Que faire ce week-end à Bruxelles ? ArtWork Bxl : Exposition collective Street-Art & Graffiti

Bruxelles

La Manufacture 111 Bruxelles expose les créations in situ de trois artistes évoluant dans le graffiti et le street-art : Djamel Oulkadi (Belgique), Solo Cink (Belgique) et Raphael Federici (France). L'Exposition couronne une résidence pendant laquelle les artistes ont laissé libre cours, ensemble, à leur créativité. Ils ont pris possession des supports qu'offre le centre culturel au gré de l'alchimie qu'a produit leur rencontre.

_________________ 

Cette première exposition de la Manufacture 111 Bruxelles est l'occasion de faire découvrir ce qui fait l'essence même de ce lieu et son leitmotiv : le travail in situ et collaboratif. Le mélange des genres, des styles et des esthétiques sont le fondement de la Manufacture 111.

ArtWork Bxl fait suite à CalliGraffi, notre exposition de pré-ouverture, qui faisait la part belle à la calligraphie arabe. Avec ArtWork Bxl, nous continuons notre travail autour de l'écriture en donnant la parole à la scène graffiti bruxelloise avec deux calligraphes.

Ici, l'accent est mis sur la calligraphie urbaine avec deux de ses plus illustres représentants bruxellois : Djamel Oulkadi et Solo Cink. À travers ses expositions, la Manufacture 111 veut toujours faire découvrir des artistes internationaux, mélanger les origines et faire naître des collaborations. C'est pourquoi nous avons également invité Raphael Federici, artiste français de renom qui évolue dans le milieu du street-art, à partager cette expérience unique qu'est une résidence artistique à la Manufacture 111.

Avec sa nouvelle exposition ArtWork Bxl, la Manufacture 111 veut créer une convergence artistique entre les scènes graffiti belge et française. La calligraphie géométrique de Djamel Oulkadi croise et dialogue avec la dimension sacrée et quasi-mystique de la calligraphie de Solo Cink, tandis que le pop-expressionisme de Raphael Federici amène un équilibre à ce travail collectif.

_________________ 

DJAMEL Oulkadi (Belgique)

' Geometric writer ' : ainsi se qualifie Djamel Oulkadi. Parti du graff, il a développé un type d'interventions monumentales qui apparente son style à la tradition calligraphique arabo-musulmane tout en y incluant le caractère hypnotique et vertigineux de l'Op Art. Il en résulte des fresques quasiment baroques. Le regard est continuellement renvoyé de l'ensemble au détail, suivant le cheminement de motifs et de formes entrelacés, puissamment servis par la couleur. Djamel Oulkadi pratique aussi un travail tout en noir et blanc, plus glacé, plus aérien, dans une veine d'inspiration surprenante en comparaison de la vitalité débordante de ses autres œuvres.

_________________ 

SOLO Cink (Belgique)

Solo Cink est également issu du graffiti. Ses voyages l'amènent rapidement à la découverte de la calligraphie. Il se l'est appropriée de manière toute personnelle, avec une époustouflante maîtrise. La puissance de son travail tient à l'équilibre qui marque ses productions et à sa maîtrise dans la composition de formes géométriques. Ses motifs apparaissent alors avec une grande force symbolique, voire sacrée – ce que revendique d'ailleurs l'artiste. Son travail suit cependant l'inspiration du lieu où il intervient : surgit alors tantôt un univers fantastique et coloré, un chaos savamment organisé, tantôt, avec une force égale, une inspiration plus austère et sombre, absolument minimaliste.

_________________ 

RAPHAEL Federici (France)

Raphael Federici vit et travaille à Paris mais, depuis 2012, il sillonne la planète en quête de murs à peindre. Il travaille aussi bien en atelier qu'en milieu urbain, pratiquant un art tout-terrain : peinture classique, peinture aérosol, illustration… Il aime confronter des techniques dites nobles pour servir un message plus underground et faire naître de ce mélange une nouvelle essence avec parfois un goût d'inachevé. Il se revendique de la génération Y et se positionne comme porte-parole d'une génération par ses sujets et ses techniques. Il cherche aussi le contact avec ses contemporains en s'essayant à un langage universel : l'art de rue. Il qualifie son esthétique de ' pop-expressioniste '.

Infos Pratiques

Où ?
Manufacture 111 Bruxelles
chaussée de Boondael, 537
1050 Ixelles

Quand ?
Du 6 au 28 janvier, de 11 à 19h, uniquement le week-end

Combien ? 
3 euros

Le plus

Découvrez l'art contemporain européen.