Comment expliquer les protestations anti-Trump à vos enfants

Depuis quelques jours, on entend beaucoup parler dans les médias de tous les mouvements protestataires anti-Trump, aux États-Unis, mais aussi un peu partout dans le monde. Si vous suivez l'actualité avec vos enfants, il sera très probable qu'ils vous posent des questions sur ce nouveau président américain, très controversé.

Depuis son élection, le 13 novembre 2016, le nouveau président américain a fait naître de grandes inquiétudes dans le monde entier : on se demande s'il est capable de diriger les États-Unis et de rassembler les Américains. Ses premières décisions ont déjà déclenché de grandes protestations !

Il vient d'interdire aux habitants de sept pays (du Moyen-Orient et d'Afrique) d'entrer sur le sol américain, ce qui a entrainé des manifestations dans le monde entier : tout le monde se mobilise contre cette atteinte aux droits de l'homme !

Donald Trump vient de signer un décret (c'est une sorte de loi !) qui interdit aux habitants de l'Iran, de l'Irak, de la Syrie, du Yémen, de la Libye, de la Somalie et du Soudan de venir aux États-Unis. Il a également décidé de refuser pendant quatre mois l'accueil aux réfugiés du monde entier, mais surtout à ceux qui fuient la guerre en Syrie.

Vos enfants vous demanderont sûrement pourquoi Trump a pris une telle mesure : c'est parce qu'il dit vouloir protéger les Américains. Il affirme que ces sept pays sont dangereux et qu'ils abritent des terroristes. Il a, par contre, bien précisé que cette décision ne vise pas les musulmans, mais ces pays sont des pays dans lesquels la religion musulmane est très pratiquée.

Le jour qui a suivi la signature du décret, des milliers d'Américains ont manifesté un peu partout pour dénoncer la mesure qui est raciste envers les musulmans, mais il y a aussi eu de grandes manifestations à Londres et à Paris ! Ces interdictions ont aussi provoqué de gros problèmes dans les aéroports : les voyageurs américains qui ont une double nationalité (par exemple irakienne et américaine) ne savaient pas s'ils pourraient rentrer chez eux, aux États-Unis ! Les Américains ont aussi très peur que leur pays perde sa démocratie.

Et maintenant, que va-t-il se passer ? Les associations de défense des droits de l'homme ont remis en cause le décret parce que la loi américaine interdit les discriminations envers tout le monde, soit par rapport aux origines, soit par rapport aux religions. Ces associations vont s'appuyer sur la loi américaine pour bloquer cette décision. Il faut savoir qu'aux États-Unis, un citoyen sur dix est né dans un autre pays, cela fait plus de quarante millions de personnes !