Comment expliquer les élections françaises à vos enfants ?

Impossible d’allumer la télévision ou le journal sans entendre parler des élections françaises et des deux candidats à la présidentielle : Emmanuel Macron et Marine Le Pen. D’ici les dix prochains jours, votre enfant vous demandera certainement ce qu’il se passe en France, ce pays qui est voisin du nôtre, mais qui ne fonctionne pas de la même manière !

En France, pour élire le président de la République (qui doit diriger le pays), il y a deux étapes : le premier tour, qui s’est fait le 23 avril, durant lequel les Français ont voté pour un candidat parmi les onze qui s’étaient présentés. Seuls les deux qui ont obtenu le plus de voix ont été qualifiés pour le second tour. C’est Marine Le Pen et Emmanuel Macron qui ont réalisé les meilleurs scores et c’est entre eux que les électeurs doivent maintenant se décider.

C’est la première fois depuis cinquante qu’aucun des deux grands partis politiques de la gauche et de la droite française n’est présent au second tour de l’élection (choix entre les candidats) présidentielle. Le parti « En Marche » a été fondé par Emmanuel Macron en 2016, tandis que le Front national, créé par Jean-Marie Le Pen il y a 45 ans, est maintenant dirigé par Marine Le Pen. 

Les Français devront voter ce 7 mai pour l’un de ces deux partis : si beaucoup d’électeurs ont déjà fait leur choix, d’autres hésitent encore parce qu’ils ont voté au premier tour pour un candidat très différent, du coup, c’est difficile pour eux de choisir entre Le Pen ou Macron au second tour. 

Plusieurs partis veulent faire « barrage », c’est-à-dire empêcher un parti à tout prix de gagner l’élection. Pour cela, ils demandent à leurs électeurs de soutenir l’autre candidat. C’est ce que François Fillon et Benoit Hamon font, pour empêcher le Front national de gagner. On dit qu’ils ont donné leur « consigne de vote ».

Le quatrième candidat au premier tour, Jean-Luc Mélenchon, a voulu laisser le choix à ses électeurs. Il ne leur a pas donné de consigne de vote, mais a mis en place une consultation sur son site, un questionnaire en ligne où les militants peuvent donner leur avis. Jean-Luc Mélenchon propose deux solutions : voter pour Macron ou ne pas voter.

Beaucoup de Français ont reproché à Mélenchon de ne pas appeler clairement à voter pour Macron, parce que sa décision peut mener à l’abstention (décider de ne pas aller voter), au vote blanc (l’électeur refuse de choisir en mettant une enveloppe blanche dans l’urne) ou au vote nul (vote que ne compte pour aucun des candidats parce que le papier est déchiré, colorié...).

Pour convaincre les électeurs de voter pour eux, Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont maintenant encore dix jours, on dit alors qu’ils repartent en campagne. Ils vont également se rencontrer le 3 mai pour un débat (une discussion) télévisé.