Disputes entre frères et soeurs, comment les gérer ?

La période des vacances est souvent propice aux retrouvailles entre frères et sœurs : séparés durant les heures de classe, ils se retrouvent ensemble pour des journées entières et, souvent, ces moments ne se passent pas toujours dans la meilleure ambiance possible. Quand les tensions règnent entre frères et sœurs, il est du devoir des parents de les gérer, sans pour autant prendre parti ou envenimer les choses. Voici quelques conseils pour gérer au mieux les petits conflits du quotidien.

  1. N’intervenez pas systématiquement : les disputes entre frères et sœurs sont à la fois normales et nécessaires puisqu’elles permettent aux jalousies et aux rancœurs de s’exprimer librement. Tant que le conflit ne va pas trop loin (insultes ou coups), laissez vos enfants le régler tous seuls, ils ne manquent généralement pas de ressources pour trouver des terrains d’entente.
  2. Soyez au clair avec vous-même : il est inutile de reproduire des schémas que vous avez connus (et trouvés injustes) durant votre enfance. Pas de coalition mère-fille ou père-fils, de favoritisme pour les aînés ou le petit dernier, pour les garçons de la famille... si vous en avez souffert étant jeune, il n’y a pas de raisons pour que cela ne soit pas le cas de vos enfants.
  3. N’attisez pas le feu : la jalousie est une des principales sources de conflit entre frères et sœurs, il ne sert à rien de mettre de l’huile sur le feu en privilégiant à nouveau le même enfant. Veillez à conserver une équité entre vos enfants.
  4. Ne vous disputez pas devant vos enfants : des enfants qui voient leurs parents se disputer rejouent les conflits sans se rendre compte que ce n’est pas la solution idéale. 
  5. Gardez votre calme : plutôt que crier ou vous énerver également, adressez-vous à votre enfant d’une voix égale, vos propos n’en auront que plus de poids. 
  6. Positivez : vos enfants ne font certainement pas que se disputer, soulignez les moments durant lesquels ils sont complices et encouragez-les dans ce sens !
  7. Restez neutre : ne prenez pas parti dans la dispute, écoutez les arguments de chacun, même s’il vous parait évident que l’un des deux est fautif.
  8. Faites diversion : afin de séparer vos enfants, confiez leur une mission, demandez à l’un de vous aider à réaliser une tâche quotidienne et à l’autre d’en réaliser une autre de son côté ou avec votre conjoint.
  9. Occupez-les : plus les enfants s’ennuient, plus ils ont tendance à se disputer. Cherchez avec eux une occupation fédératrice qui pourra les occuper une partie de la journée : un bricolage, une partie de sport dans le jardin...
  10. Invitez un copain : vous n’êtes pas obligé d’inviter un copain par enfant, vous pouvez vous contenter d’un seul ami. En effet, pendant ce temps-là, votre autre enfant pourra vaquer à ses occupations ou même passer du temps en tête à tête avec vous !