Que buvait-on durant l’Antiquité ?

La plupart des boissons que nous connaissons étaient ignorées des Anciens. Par exemple, le café, originaire de l'Ethiopie, fut introduit en Europe, par les Portugais d'une part et par les Turcs d'autre part, au XVIe siècle seulement. On ignorait aussi le chocolat, qui vient d'Amérique, et n'a commencé à être consommé sous forme liquide qu'au XVIIe siècle. Le thé, qui nous arrive d'Asie orientale, n'a été connu qu'à la même époque. Enfin les alcools sont une invention des Arabes et datent du Moyen Âge. 

Que restait-il ? Le lait, l'eau et les boissons fermentées, comme le vin. Le vin, d'ailleurs, n'apparaît qu'à une date relativement tardive, au IIIe millénaire avant notre ère. La vigne poussait sur le pourtour de la Méditerranée orientale, en particulier en Egypte, en Syrie et Palestine, en Asie Mineure, en Grèce et ensuite en Italie. Ce sont les Romains qui l'ont introduite en Gaule au IIe siècle avant notre ère.

Les Gaulois étaient déjà de grands amateurs de vin et en consommaient depuis des siècles, mais il venait de Grèce. Ils buvaient aussi de l'hydromel, obtenu par le traitement d'un mélange d'eau et de miel avec une bière de grain, la cervoise.

Les bières de grain, comme l'orge, étaient aussi très appréciées des Egyptiens et des peuples du Proche-Orient.